Faire la fête sans faire sa fête à la planète

Il était une fois…

Toute aventure a un début. Celui de Nouba ne se niche pas dans un lointain royaume ou dans une galaxie far far away… mais à la table d’un restaurant japonais. C’est là, au détour d’une conversation entre collègues, que l’idée de conjuguer fête et consommation responsable est née.

Car bizarrerie toujours inexpliquée à ce jour, si on fait de plus en plus attention à ce qu’on se met sur la peau, au mode de production de nos vêtements ou à ce qu’on consomme dans notre assiette, on envoie rapidement nos élans écolos valdinguer quand vient le temps de faire la bringue (quoi, « on dit plus ça depuis 1960 » ?)

Pourtant, s’il y a bien un domaine consumériste et producteur de déchets au possible, c’est celui de l’événementiel. « Evénementiel », tout est dit ou presque. Parce qu’un anniversaire ou un mariage ne dure qu’une journée, les articles utilisés pour l’embellir et le rendre possible sont voués à finir à la poubelle, quelques heures à peine après avoir quitté leur enveloppe plastifiée. Ballons, cotillons, assiettes et gobelets, papier cadeau… Tout est jetable, fragile, produit la majeure partie du temps à l’autre bout du monde. Ces objets qu’on dit indispensables pour faire la fête se voient pourtant réserver une si brève destinée.

Entendons-nous bien : en filles qui aiment faire la fête, on a consommé et on consomme encore parfois ces produits. Parce qu’il est difficile de faire sans. Parce que c’est joli. Parce que c’est si peu cher. Parce que c’est si instagrammable. Et puis parce que c’est bien pratique.

Alors, on fait quoi ?

C’est la question qu’on s’est posé, listant sur papier les articles incontournables, rayant ceux dont on pouvait se passer, et réfléchissant à des options plus éthiques, plus durables. Parce qu’il devait bien en exister. Et puis on a fait des recherches. Beaucoup de recherches. Contacté l’ADEME (l’Agence de la transition écologique), des fabricants et des distributeurs de vaisselle jetable, appris quantité de choses sur les matériaux et le compostage (ah ça, on a de quoi briller dans les dîners – quand on pourra à nouveau dîner entre amis)... Tout ça pour trouver de nouvelles options.

Comme tout dans la vie, rien n’est tout noir ou tout blanc. Et il n’y a pas de solution parfaite. Mais ce qu’on a souhaité faire avec Nouba, c’est proposer un lieu où dénicher des produits de qualité, dont on pouvait assurer la traçabilité, pour une fête toujours aussi fun avec une bonne dose d’éthique en prime. Parce que oui (ATTENTION GROS SPOILER), il est possible de faire la fête sans faire sa fête à la planète.

Pour cela, il faut revoir un peu ses habitudes. Sortir de la culture du tout jetable. Regarder les étiquettes. Bref, faire un peu gaffe.

Après des heures et des heures passées sur le net, on sait que c’est du taf. Alors on s’est donné une mission : vous simplifier la vie. Sur notre e-shop, vous trouverez des marques que l’on a sélectionnées pour la qualité de leurs produits et pour leurs valeurs, qui font écho aux nôtres. Sur Nouba, vous pourrez shopper tout le nécessaire pour organiser une fête digne de Pinterest sans que rien n’ait à finir à la poubelle (à part si vous cramez les petits fours, mais ça, on n’est pas responsables).

Plus besoin de passer des heures sur Internet pour dénicher les bons plans, on les a compilés pour vous. Et avec nos articles estampillés Nouba, vous avez l’assurance d’articles de fête fabriqués en France, dans des matières recyclés et/ou upcyclées, confectionnés de façon éthique. Bref, on n’est pas parfaites (quoique) mais on propose de faire mieux, et c’est déjà beaucoup.

Alors, prêt.e.s pour la Nouba ?

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés